Trouvailles, projets, considérations

Dans ce post :

Heroku

J'ai découvert à ma grande surprise que certains add-ons pour Heroku offraient des formules gratuites.

Elles sont certes souvent limitées, mais dans le cadre d'expérimentations ou de simples web apps comme pour Stringer c'est tout de même bien utile.

Add-ons

MemCachier Heroku

Nous avons donc là une PaaS (platform as a service) qui nous permet d'héberger des web apps gratuitement dans de nombreux langages et bénéficiant de nombreux modules ordinairement hors de prix.

App.net

Je pensais que mon prochain projet d'apprentissage de Ruby serait une sorte de plugin affichant une timeline de mes conversations sur ADN.

Entre temps Brandon Mathis, le développeur d'Octopress, a créé sa propre version qui semble tout à fait excellente.

Désormais je m'oriente vers une interaction plus poussée avec leur API et vais donc probablement commencer par… étudier la version de Brandon Mathis.

Ensuite, ce seront probablement des expériences inspirées de la leçon donnée sur Patter pour construire un bot élémentaire.

Stringer

Je vais continuer plus que jamais à suivre l'évolution de Stringer, l'agrégateur RSS à installer soi-même.

J'aimais déjà ce projet et considérais comme très probable le fait de me lancer bientôt dans une adaptation de son front-end.

Ce dont je ne me doutais pas c'est que je commencerais par créer une version française avant de toucher au code de par ailleurs.

J'étais curieux de voir comment fonctionnait la gestion des langues en Ruby (en fait, le principe des locales avec i18n en général) et pendant mes expériences j'ai forcé mon app à passer en français et ça a buggé.

Comprenant que l'app cherchait dans la base de données des fichiers de localisation en français qui n'existaient pas, j'ai regardé comment étaient faits les fichiers anglais, espagnols, italiens et danois et m'en suis inspiré pour faire une version française.

GitHub

Ce qui a donné lieu à mon premier pull request (c'est-à-dire le fait de demander à l'auteur d'une application de bien vouloir intégrer des modifications qu'on lui a apportée), qui s'est bien évidemment soldé par un échec.

En fait, comme me l'ont signalé immédiatement le développeur et un autre contributeur, j'avais simplement oublié de changer en pour fr sur la ligne 1 du fichier. ;)

Et voilà, soudain Stringer était disponible en français.

Quelques minutes à peine plus tard, le développeur sort une nouvelle version avec des fonctions supplémentaires.

Je me suis fait un plaisir de les traduire et de les pousser dans le projet.

Ca a été quelques heures bien intenses et tout à fait enivrantes…

About.me

J'aimerais réussir à présenter l'ensemble de mes activités sous forme de CV interactif.

Je pensais que le service About.me, sur lequel j'ai une page de présentation, évoulerait rapidement mais ce ne semble pas être le cas.

Je n'ai pas encore trouvé de service plus souple, gratuit et de qualité pour ce genre de chose, je pense donc prochainement créer un bon vieux mini-site qui rassemblera toutes les informations que j'ai choisi de rendre publiques.

J'essaierai d'éviter le syndrome “vanity card” et me concentrerai sur les fonctions les plus utiles à qui chercherait des infos sur moi.

TaskPaper

Je suis devenu un fervent utilisateur de TaskPaper, le gestionnaire de tâches (todo list) en mode texte.

Attendez-vous donc prochainement à subir un nouvel article où j'explique pourquoi tout ça est formidable. ;)

Kopi Luwak

A part ça, grâce à mon ami Nico, j'ai non seulement goûté mais carrément profité d'un paquet entier de Kopi Luwak, le célèbre café “le plus cher du monde”.

Oui, le café qui provient de grains ayant été ingérés par une civette et que l'on récupère ensuite.

Non seulement ce précepte ne me semble pas dégoûtant mais au contraire amusant (les grains sont bien évidemment lavés), mais surtout ce café est en effet tout simplement délicieux.

Geoguessr

Geoguessr est un jeu gratuit, simple mais super fun : vous vous retrouvez dans un endroit inconnu, quelque part sur Terre, et vous devez deviner où vous êtes seulement en explorant le paysage autour de vous.

Ce paysage provient des photos prises par les Google Cars quand elles traversent le monde entier pour établir les Google Maps.

Vous disposez de 5 rounds (5 destinations) et à chaque fois vous devez placer un pin sur une carte pour dire “c'est là”.

Plus vous êtes proche du but et plus votre score augmente. Au final les 5 scores sont cumulés pour établir le score de votre partie.

On peut enregistrer ses scores en partageant une URL, c'est vraiment très amusant comme jeu, on se croirait dans The Game de David Fincher.

Je vais conclure sur un défi : essayez-donc de battre mon énorme score à Géoguessr ! :)

Score Geoguessr

Auteur: Eric Dejonckheere