Publier sur le Web en quelques minutes

Il existe aujourd'hui de nombreuses manières de publier ses écrits sur le Web.

Une d'elles est récente et connaît un essor fulgurant : la publication-éclair.

Ecrivez, publiez, le tout gratuitement et en quelques clics à peine.

Les plateformes de publication sur le Web, ce n'est pas ce qui manque. Vous voulez un blog ?

Abonnez-vous à Tumblr, Wordpress.com, Blogger, etc. Ou faites-le vous-même avec Jekyll, Pelican, Wordpress, Kirby, etc.

Mais tous ces services demandent un certain investissement, du temps, des configurations, mises à jour, etc. On finirait par perdre de vue l'essentiel : écrire.

Comment faire, si l'on n'héberge pas soi-même le blog sur un serveur, et si l'on ne souhaite pas s'incrire à Tumblr ou autre ? Et surtout - on veut faire VITE et pas compliqué, merci…

Bienvenue en 2013, voici le flash-blogging1.

LE PRINCIPE

On écrit un texte avec l'application de son choix, que ce soit sur son Mac, PC ou iPhone, et en quelques clics (ou taps) à peine on le publie vers une URL unique, déjà mis en forme, traduit en HTML, etc.

La clé : Markdown.

Ecrivez votre texte à ce format (c'est facile, on comprend le principe en 5 minutes) et les plateformes que je vais vous présenter2 se chargeront de le transformer en HTML et de le publier pour vous.

10CENTURIES

En tant que fan d'App.net, je me dois de commencer par vous présenter 10Centuries, un service de publication rapide basé sur la plateforme d'ADN.

L'idée : à partir d'un compte App.net, vous envoyez un message privé à 10centuries, écrit au format Markdown, et 10centuries crée pour vous une page de blog avec ce texte, et l'insère dans votre blog dédié.

En plus du Markdown standard (formatage du texte, insertion de liens, d'images, etc) on peut ajouter des champs personnalisés pour le titre, des tags, l'auteur, etc. La possiblité de modifier le CSS de son blog est prévue pour novembre.

Le plus gros avantage de cette solution c'est que les pages sont créées à partir des messages stockés dans votre compte privé ADN : il suffit de supprimer un message pour que la page du blog correspondante disparaisse aussi.

Le blog est le miroir des messages que vous envoyez à 10centuries. Personne d'autre que vous n'a accès au contenu, pas même les gestionnaires du site puisque tout est automatisé à partir de votre compte ADN.

C'est gratuit, pérenne et fun : bravo.

A noter l'existence d'un abonnement payant (12$/an) qui permet de faire la même chose mais en postant à partir d'Evernote. Par exemple vous rattachez 10centuries à votre carnet “Blog”, et toutes les notes que vous écrirez dans ce carnet, avec la mise en page d'Evernote, seront publiées comme pages sur votre blog 10centuries.

EPISTL.ES

Egalement basé sur App.net, Epistles souffre encore de quelques défauts de jeunesse.

C'est tout de même une solution intéressante, notamment si vous souhaitez que vos pages publiées soient clairement rattachées à votre compte ADN pour le lecteur.

Après s'être connecté avec son login ADN, on écrit/colle classiquement dans une page du site :

Et voici le résultat :

GIST.IO

Nécessitant un compte GitHub, Gist.io est très pratique si c'est votre cas. Sinon… c'est gratuit et rapide de s'inscrire.

Les gists sont des snippets rattachés à votre compte GitHub.

Gist.io propose de publier automatiquement un Gist écrit en Markdown, c'est aussi simple que ça.

Le résultat est très propre, moderne et minimaliste. On espère que ce nouveau service évoluera rapidement.

ROUGHDRAFT.IO

Sur la même idée, voici Roughdraft.io, avec quelques subtiles différences.

Cette fois on peut remplir le Gist avec non seulement du Markdown mais aussi Textile, Haml ou même du texte brut.

On bénéficie de nombreuses options, comme un sous-domaine au nom de son compte GitHub, le support des emoji, etc.

C'est très joliment mis en page et instantané.

POSTACH.IO

Basé sur Evernote, Postach.io est assez complet.

Créez un compte chez Postach.io pour connecter leurs services à votre compte Evernote.

Connectez-vous ensuite sur le site d'Evernote et créez une nouvelle note dans le carnet nommé Postach.io : voilà, c'est fait, vous avez blogué !

Rendez-vous sur l'adresse de votre blog (par exemple http://ericd.postach.io) et constatez par vous-même le petit miracle.

Inutile de connaître Markdown avec ce service, vous utilisez à la place, plus classiquement, les outils de formatage proposés par Evernote.

Postach.io propose de nombreuses options comme un sous-domaine, les commentaires avec Disqus, divers thèmes avec accès à leur code source, et bien sûr un intégration poussée avec votre compte Evernote.

CALEPIN.CO

Calepin.co permet de blogger en Markdown avec Dropbox.

Après avoir connecté son compte, on trouvera un dossier Calepin dans le dossier Applications de sa Dropbox.

Il suffira d'y déposer des fichiers Markdown (.md) pour qu'ils soient transformés en pages de blog une fois que vous aurez cliqué Publish sur la page de Calepin.

Il y a une obligation de remplir deux champs en début de fichier, date Date: 2013-10-27 et titre Title: Browsers, what a mess....

A part ça, il suffit d'écrire en Markdown comme d'habitude avec un éditeur de texte.

SCRIPTOGR.AM

Sur la même idée, voici Scriptogr.am.

On ne vas pas revenir longtemps sur le principe : on s'inscrit, ici avec son compte Dropbox directement, le service crée un dossier scriptogram dans votre Dropbox, on y dépose le/les fichiers Markdown, on clique Synchro sur le site et hop ! C'est publié.

On a également le droit ce coup-ci, si on le désire, à un éditeur HTML/CSS intégré et d'autres options.

CONCLUSION

Cela ne remplace pas un vrai site ou un blog complexe, mais si vous voulez être lu rapidement en quelques clics, ces solutions sont vraiment très appréciables.

Ca a l'air chargé comme ça, mais c'est vraiment simple en réalité.

Désormais, on peut mettre en ligne un texte complet et bien mis en page en seulement quelques secondes.

C'est tout de même formidable, je trouve. :)


  1. J'aime bien ces mots qui ne veulent rien dire, ça me fait marrer… 

  2. Il y en a beaucoup, j'ai bien sûr choisi de présenter uniquement celles que j'aime le plus. 

Auteur: Eric Dejonckheere