Samsung Galaxy SII

Deux ans après, le bilan n'est pas bon.

Pas bon du tout, même.

Joli

Bon d'accord il a un bel écran, très grand, bien brillant, avec des belles couleurs bien explosées.

Je l'avais choisi pour ça, mon Galaxy 2, et aussi parce que je n'ai jamais été un fan du form factor de l'iPhone 4.

Et aussi j'aimais bien que les apps puissent se parler les unes les autres et profiter de certaines de ces fonctions.

Mais…

PC coréen

Principal défaut : c'est un PC coréen avec une sorte de windows/linux bizarre.

Voilà l'impression générale que ça me laisse après deux ans.

Bien sûr je suis toujours en Androïd v2, mais je connais bien la 4 aussi et ça ne sauverait pas vraiment le truc du naufrage.

Un seul symbole : pour brancher le Samsung en mode USB à un ordi il faut passer par le menu “SANS FIL ET RESEAU”.

Oui : le branchement du cable USB est au milieu des options Wi-Fi et réseaux SANS FIL.

Et évidemment, il faut taper dans six sous-menus avant d'arriver à destination.

Bravo…

Marécage

Il y a un souci avec les apps Androïd.

Des TONNES d'apps médiocres, et des kilos d'apps minables.

Très peu d'apps de qualité.

On est vraiment très loin de la communauté de développeurs qu'on trouve sur iOS.

Matériel

Alors oui, l'appareil photo, comme promis, a des millions de gigapixels ou presque.

Ils ont juste oublié de préciser que si la scène n'est pas éclairée pas des jets de lumière, l'image n'est qu'un ramassis de bruit.

Et la caméra 1080p ? Ah oui, elle le fait. Mais elle pompe l'image et tue la batterie… alors il faut la régler en 720p.

Etc.

Religion

Le Dieu Apple est donc finalement bien mieux que le Dieu Androïd1, et s'ils demandent tous deux des sacrifices, ce sont des sacrifices de genre totalement différent.



  1. Je le savais très bien, remarquez. Mais bon… 

Auteur: Eric Dejonckheere